top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurmakamali

Pourquoi devenir candidate indépendante

Entrevue avec le journal de Mont-Royal qui n'a pas été publié


Quelles raisons vous ont poussé à devenir candidate indépendant?

J’ai appris depuis les élections que la notion des partis politiques a peu de place dans les entités municipales de la taille de VMR car ils réduisent sans besoin l’échange des opinions dans les séances publiques.

La raison principale qui explique ma décision est la volonté de garder ma voix libre et indépendante au Conseil pour mieux défendre les intérêts de la Ville ainsi que celui des citoyens qui m’ont fait confiance en votant pour moi lors de la dernière élection.


Lors de l’élection, vous avez joint l’équipe Peter Malouf. À ce moment, qu’est-ce qui vous avait fait choisir cette équipe, et qu’est-ce qui avait fait choisir cette équipe, et qu’est-ce qui a changé depuis?

En début de campagne, j’ai trouvé que l’équipe Malouf avait pris des orientations très semblables aux miennes. Ces orientations ont légèrement évolué pendant la campagne, et encore plus rapidement depuis les élections, au point que je ne me reconnaissais plus dans l’entité.

C’est important de savoir aussi qu’au début de l’année 2021, j’ai été invitée à joindre ‘Mouvement Mont-Royal’, un groupe de citoyens réunis pour demander du changement à l’Hôtel-de-Ville et préparer un nouveau programme et une nouvelle équipe. J’étais intéressée à apporter ma contribution pour du changement à Mont-Royal et prête à m’engager comme candidate conseillère. Donc, je me suis portée volontaire. Mais ce n’est que plus tard, au milieu de l’été 2021, que l’Équipe Peter Malouf s’est formée avec un petit noyau de ‘Mouvement Mont-Royal’. C’est Peter Malouf qui m’a recrutée, car les candidats volontaires étaient rares.


Quelles sont les contraintes qui vous ont été imposées par la culture de parti et les procédures municipales?

Les contraintes qui m’ont préoccupée s’appliquent à tout membre d’un parti politique. Il faut suivre la ligne du parti. Il me semble normal que différents membres d’un parti politique puissent avoir des opinions divergentes sur une question particulière et de voter en conséquence. Le vote majoritaire en séance publique est toujours décisionnel, et tout membre du conseil doit appuyer la décision par la suite, sans honte pour leur vote. Je trouve exagérées les conditions de confidentialité absolue sur tous les dossiers et l’interdiction de partager avec les citoyens l’évolution des projets.


À titre d’indépendante, qu’est-ce qui sera différent pour vous et pour les citoyens que vous représentez?

Je réitère mon dévouement aux meilleurs intérêts des citoyens de mon district électoral et de l’ensemble de VMR.


Quels sont les premiers dossiers où vous comptez utiliser votre liberté nouvellement acquise?

  • Pour nommer le premier, j’aimerais voir un réexamen professionnel au complet du dossier du centre sportif et l’élaboration des alternatives autres que celui du Maire pour une discussion ouverte. Le projet de l’administration sortante était annulé en raison des coûts, mais le site choisi reste une option viable qui n’a reçu aucun examen depuis les élections. Le temps coule, et le Maire n’a pas initié une discussion ouverte. Dans le dossier centre sportif, à mon avis, toute décision concernant le mode de financement, les ressources financières autres que l’argent des Monterois ainsi que la méthode de construction doivent être discutés et élaborés avec les citoyens.

  • Pour citer quelques autres dossiers, voici, sans priorisation : la réglementation concernant les démolitions; la composition, les objectifs et procédures du CCU; le développement et le plan d’urbanisme de la ville; l’école primaire francophone; les comités citoyens, la circulation et la sécurité, etc.

Comment prévoyez-vous la collaboration future avec les autres conseillers en poste?

Je reste toujours ouverte à collaborer avec l’ensemble des membres du conseil. Il est peut-être un peu prématuré d’en commenter plus.


Est-ce que vous conserverez vos postes sur les différents comités?

Il s’agit d’une question qui est entièrement entre les mains du Maire. Je reste toujours ouverte à présider ou à participer aux comités.


Sans nommer personne, ressentez-vous chez vos collègues ce même désir d’avoir plus de liberté de parole? Croyez-vous que nous verrons d’autres conseillers suivre votre exemple?

Les circonstances ont beaucoup évolué depuis le début de la campagne électorale. Il vous faudrait poser la question aux autres membres individuellement.


Qu’espérez-vous voir dans l’avenir lors des assemblées du conseil et de l’élaboration des projets? Quel serait l’approche que vous aimeriez voir du Maire et des conseillers envers leurs citoyens?

J’aimerais voir la recherche active d’un meilleur balancement entre l’efficacité dans les processus du conseil et une acceptation ouverte des opinions divergentes aux débats.


Publication reliées

Journal La Poste de Mont-Royal, édition du 8 juin 2022.

Station Mont-Royal, Publication du 20 juin 2022


17 vues0 commentaire

Comments


bottom of page