top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurmakamali

École: Les Montérois l'ont échappé belle


Bonjour,

Veuillez trouver ci dessous ma lettre ouverte paru dans l'édition du 26 octobre du journal La Poste de Mont-Royal en page 6

 

English will follow

 

La nouvelle


Le 19 octobre 2022, le conseil de ville ainsi que tous les parents de VMR ont reçu un communiqué indiquant que le ministre de l’Éducation, de concert avec le CSSMB, mettait sur pause les démarches visant à construire de nouveaux établissements ou à agrandir des écoles à Ville de Mont-Royal et dans d’autres municipalités. Cette décision tombait à la veille de la nomination du nouveau cabinet de la CAQ et au moment où aurait dû avoir lieu une soirée d’information avec Dominic Bertrand, DG du CSSMB, à l’invitation du Maire Malouf lancée le 24 août, en séance du conseil. Le Maire Malouf promettait aux citoyens que M. Dominic Bertrand viendrait expliquer aux Monterois pourquoi on avait besoin d’une nouvelle école à VMR.


Pourquoi cette annonce du ministère et du CSSMB à ce moment précis?

Serait-il le résultat du mouvement citoyen déclenché depuis juin 2022 qui a conduit à cette décision? La réponse est simple. La transparence que nous avons tenté d’apporter à ce dossier en affichant les données objectives et le vouloir des Monterois à préserver leurs espaces verts a porté ses fruits. Et ceci, malgré l’indifférence du Maire Malouf, des membres du comité école et des conseillers qui, par leur silence, ont tenté de faire passer une transaction néfaste pour les Monterois, en secret, et en dissimulant la vérité suite aux nombreuses questions des Monterois. Dès juin 2022, le Maire Malouf avait, en effet, annoncé : nous avons convenu d’une entente pour l’emplacement de la nouvelle école avec le CSSMB… Il s’agissait bien du Parc Jubien, espace vert vital pour le secteur, que le maire et ses acolytes s’apprêtaient à transférer la propriété au CSSMB moyennant la conclusion des avis juridiques en attente à ce moment-là.


La population montéroise se serait retrouvée devant un fait accompli si un mouvement citoyen ne s’était organisé et n’avait offert une résistance à cette opération pernicieuse et cachée. C’est grâce à vos voix et à vos signatures en appui aux deux pétitions concernant la préservation du Parc Jubien et, dans cette seconde pétition-résolution, votre appui pour proposer l’ancienne synagogue comme emplacement pour la nouvelle école que le CSSMB a reculé et a dû réviser ses positions. Les pressions exercées par la population ont eu un effet bénéfique pour renverser un projet impopulaire, mal ficelé, et même toxique, préparé par un comité anonyme et sans mandat.


Le point tournant et décisif a été quand, en date du 7 septembre 2022, j’ai publié un article en démontrant l’état de la situation et les statistiques sur nos écoles primaires à VMR ainsi qu’au Québec. Dans cet article, j’ai démontré que la prévision de l'effectif scolaire de l'ensemble du Québec pour 2021-2022, sur le réseau public, démontrait une tendance à la baisse pour les trois catégories scolaires. Dans cet article, j’ai mis en évidence que les données de Statistique Canada et du dernier recensement montraient une baisse de près de 17.1% dans la population de 0 à 4 ans à VMR. J’ai également présenté des données fournies par le CSSMB qui montraient que VMR manquait de 66 places (en date de septembre 2021), sur l’ensemble de ses trois écoles primaires, pour placer ces enfants qui sont considérés comme des résidents de Mont-Royal. Même après avoir démontré le vrai portrait de la situation avec des évidences chiffrées, il n’y eut aucune ouverture pour considérer la réalité de ces chiffres. Le maire et le conseil se sont aveuglés dans un déni total de ces réalités dévoilées.


Aussi, j’ai trouvé et rendu public que le Plan triennal de répartition et de destination des immeubles (PTRDI, 2022-2025) qui fait état de la volonté du CSSMB de construire une nouvelle école primaire dans le secteur de Ville de Mont-Royal avait pour but de servir principalement les clientèles de l’extérieur de VMR, et avec un budget de 25 M$. Cette découverte rendue publique a secoué le CSSMB qui n’avait pas été vigilant quant à l’évolution de la clientèle sur son propre territoire. Car, avant le 16 septembre 2022, PERSONNE ne parlait de revoir les données statistiques et les besoins réels.


Le maire n’a jamais demandé le vote du conseil pour prendre une décision dans le dossier de l’école depuis le 7 avril 2022, date à laquelle le document du comité de l’école a été déposé au conseil. L’un et l’autre, maire et conseil, ont failli à leurs responsabilités.


Entretemps, la pétition-résolution a été conçue pour demander un vote du conseil sur le choix de l’emplacement. Selon moi, le conseil a eu toutes les informations nécessaires pour prendre une décision sur le dossier. En priorisant l’intérêt public au lieu de l’intérêt privé (développeur multinational SAJO - propriétaire de l’ancienne synagogue), le conseil pouvait résoudre deux dossiers importants, l’école ainsi qu’un avenir acceptable pour deux lieux : le Parc Jubien et le 1000 Lucerne.

Si cette action avait abouti par un vote éclairé du conseil, en mettant une réserve d’intérêt public sur un site zoné institutionnel, on offrait une solution sans dommage dans le cas où le projet d’école était maintenu. Ainsi, on aurait corrigé une erreur de l’administration précédente qui, en 2019, avait laissé passer une occasion idéale de saisir un site institutionnel pour la construction de l’école. La proposition élaborée dans la pétition-résolution a recueilli, depuis le 13 septembre, plus de 1200 signatures (en ligne et sur papier), preuve que cette solution était viable, au lieu d’un parc, dans l’intérêt général de la communauté.


Devant la nouvelle situation post-19 octobre, il nous reste à être vigilants pour protéger cet avenir des lieux. D’abord, conserver le zonage institutionnel du 1000 Lucerne dans l’éventualité d’un besoin ultérieur de développement institutionnel, puisque le dossier école est actuellement suspendu et non annulé. De plus, nous sommes en droit d’exiger un comité d’experts indépendant et non partisan pour améliorer le sort de nos écoles, ceci étant fondé sur une analyse des besoins, et en étroite collaboration avec nos trois écoles primaires. Et enfin, en tant que citoyens, il nous faut continuer d’assumer notre devoir de participer activement à l’orientation des projets qui concernent l’entièreté de la population montéroise.


Merci à tous pour cette formidable solidarité!


 

--------------------

English version:

--------------------


The news

On October 19, 2022, the Town Council and all parents in TMR received a press release indicating that the Minister of Education, in conjunction with the CSSMB, was putting on hold the process of building new or expanded schools in Town of Mount Royal and other municipalities. This decision came on the eve of the appointment of the new CAQ cabinet and at a time when an information evening with Dominic Bertrand, DG of the CSSMB, was to have taken place at the invitation of Mayor Malouf at a Council meeting on 24 August. Mayor Malouf promised citizens that Mr. Dominic Bertrand would come and explain to Townies why a new school was needed in TMR.


Why this announcement from the Ministry and the CSSMB at this time?

Was it the result of the citizen's movement since June 2022 that led to this decision? The answer is simple. The transparency that we have tried to bring to this file by displaying the objective data and the desire of Townies to preserve their green spaces has borne fruit. And this, despite the indifference of Mayor Malouf, members of the school committee and councillors who, by their silence, tried to push through a transaction that was detrimental to the people of Mount Royal, in secret, and by concealing the truth in response to the many questions of residents. As early as June 2022, Mayor Malouf announced: ‘We have reached an agreement with the CSSMB for the location of the new school...’ It was indeed the Parc Jubien, a vital green space for the sector, that the mayor and his cronies were preparing to transfer ownership of to the CSSMB upon receipt of legal opinions in preparation at that time.


The population of Mount Royal would have been faced with a fait accompli if a citizen's movement had not organized and offered resistance to this pernicious and hidden operation. It is thanks to your voices and signatures in support of the two petitions concerning the preservation of Jubien Park and, in this second petition-resolution, your support for proposing the former synagogue as the site for the new school that the CSSMB backed down and had to revise its position. Public pressure had a beneficial effect in reversing an unpopular, ill-conceived, and even toxic project prepared by an anonymous committee without a mandate.


The turning point was when, on September 7, 2022, I published an article showing the state of affairs and statistics on our primary schools in TMR and in Quebec. In this article, I showed that the forecast of the school population for the whole of Quebec for 2021-2022, in the public system, showed a downward trend for the three school categories. In this article, I highlighted that data from Statistics Canada and the last census showed a decline of nearly 17.1% in the 0–4-year-old population in TMR. I also presented data provided by the CSSMB that showed that TMR was short of 66 seats (as of September 2021), across all three of its elementary schools, to accommodate those children who are considered residents of Mount Royal. Even after demonstrating the true picture of the situation with numerical evidence, there was no openness to consider the reality of these numbers. The mayor and Council shut their eyes in total denial to the facts that had been uncovered.


Also, I found and made public that the Three-Year Building Allocation and Destination Plan (PTRDI, 2022-2025) which states the CSSMB's desire to build a new primary school in the Town of Mount Royal area was intended to serve primarily students outside TMR, and with a budget of $25M. This discovery rattled the CSSMB, which had not been vigilant about the fluctuation of the student population on its own territory. This was because, before September 16, 2022, NOBODY was talking about reviewing the statistical data and the real needs.


The mayor has never asked for a council vote to make a decision on the school file since April 7, 2022, when the school committee's document was tabled with council. Both the Mayor and Council have failed in their responsibilities.


In the meantime, the petition-resolution was designed to ask for a council vote on the location of a new school. In my view, council had all the information it needed to make a decision on the matter. By prioritizing the public interest over the private interest (multinational developer SAJO - owner of the former synagogue), the council could resolve two important issues, the school and an acceptable future for two locations: Jubien Park and 1000 Lucerne.

If this action had been followed by an informed vote of the council, resulting in the establishment of a public interest reserve on an institutionally zoned site, a solution that did not entail an adverse effect would have been put forward, in the event the school project went ahead. This would have corrected a mistake made by the previous administration, which in 2019 missed an ideal opportunity to acquire an institutional site for the construction of the school. The proposal elaborated in the petition-resolution has gathered, since September 13, more than 1,200 signatures (online and in paper), proof that this solution was viable, rather than a park, in the general interest of the community.


In the new post-October 19 situation, we must be vigilant to leave open this option for the site. Firstly, to retain the institutional zoning of 1000 Lucerne in the event of a future need for institutional development, since the school file is currently suspended and not cancelled. Furthermore, we are entitled to demand an independent, non-partisan committee of experts to improve the situation of our schools, based on a needs analysis, and in close collaboration with our three primary schools. And finally, as citizens, we must continue to assume our duty to actively participate in the orientation of projects that concern the entire population of Mount Royal.


Thank you all for this great solidarity!

------------------------------------------------------------------

Maryam Kamali Nezhad, ing.,Ph.D Conseillère municipale / Municipal Councillor - District 2 Mont-Royal / Town of Mount Royal 514 222-9281 http://maryam-kamalinezhad.com maryam.kamalinezhad@ville.mont-royal.qc.ca

323 vues0 commentaire

Comments


bottom of page